Construire un bonne intrigue

Je reprends les conseils donnés sur cette page : 20 intrigues types

Il ne faut pas croire qu’une bonne histoire fera forcément une bonne intrigue.

Si vous voulez accrocher le lecteur vous êtes obligé de maintenir une tension pour le lecteur jusqu’au climax. La chronologie et le déroulement doivent suivre des règles. Si vous aimez écrire par inspiration (sans plan), il va falloir vous obliger à revoir votre façon d’écrire si vous voulez une bonne intrigue.

Selon la technique de la montée dramatique (voir vidéo Bernard Werber) :

  1. Le héros (ou protagoniste), on le présente dans son environnement
  2. L’adversité ( la mission du héros doit sembler impossible à surmonter, il doit être isolé)
  3. Les méchants font leur apparition ou les événements néfastes aux héros
  4. Initiation du héros pour surmonter ses peurs par :
  5. Des épreuves (le héros de découvre face aux difficultés)
  6. Quête (il faut lui donner du sens, une logique dans le cheminement du héros)
  7. Le climax (le point de tension maximum de l’intrigue)
  8. La chutestructure_film.jpg

 

L’idéal pour que l’intrigue soit cohérente c’est de commencer le roman par la fin.

Chaque fois que le héros est en train de surmonter une épreuve, on en rajoute. Le lecteur va s’identifier au héros. Comme nous les problèmes s’accumulent souvent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s